...se balader sur mon site : http://sandrinebrossel.fr

vendredi 27 juillet 2012

Point de vue : depuis le hamac



La toison verte tanguait sous le souffle d'un vent franc et chaud, les criquets crissaient de concert avec les feuilles bruissantes...
J'étais bien... Je lisais, sans lire, m'imprégnant non des mots mais de l'odeur du vieux livre...

Tout à l'heure, la terre chargée de soleil va être rafraîchie par la pluie et dégager une odeur singulière : je l'aime ce parfum là... Indescriptible, rien d'autre ne sent comme ça, rien n'a ce goût là... Non, je ne sais pas dire l'odeur de la pluie sur le sol réchauffé par le soleil...

C'est à se demander pourquoi j'écris ce billet ! ;-)

4 commentaires:

  1. Eh bien tu écris ce billet pour notre plus grand plaisir cela va sans dire ! AH la bonne odeur de la terre surchauffée après le passage de la pluie !!! Mmmmmmm !!!!!! Un régal !!!! Comme je te comprends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, voilà une bonne raison d'avoir écrit ce billet donc ;-)
      Oui, je vois que nous nous comprenons ma toute chère, depuis toujours j'aime cet odeur, si j'étais parfumeur, j'en ferais un parfum que j’appellerais : l'appel des escargots. Je suis pas sûre que ce serais vendeur, j'ai vraiment pas l'âme chevillée au commerce, moi ;-)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ah, qu'il est bon de t'entendre rire !!

      Supprimer